Dépistage de l'apnée du sommeil

QU’EST CE QUE L’ APNÉE DU SOMMEIL ?

Le syndrome SAOS

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS, aussi appelé syndrome d’apnées/hypopnées du sommeil) est une pathologie du sommeil où le patient souffre de pauses respiratoires appelées apnées ou d’une diminution du débit respiratoire (hypopnées). Ces baisses ou arrêts complets de la respiration qui sont involontaires ne durent souvent que quelques secondes, mais ont pour conséquence éventuelle une baisse de l’oxygénation du sang entrainant des microréveils de quelques secondes dont le patient n’a pas toujours conscience. Le cœur travaille donc anormalement  pour tenter de mobiliser toutes les réserves en oxygène. Lors de son réveil le matin, la personne souffrant de SAOS ressentira de la fatigue, éventuellement des céphalées et une irrépressible envie de dormir au cours de la journée.

Il est établi qu’il y a SAOS lorsque le patient adulte connaît plus d’une dizaine d’apnées par heure la nuit et pour l’enfant une apnée par heure, de même le patient est considéré comme pathologique lorsqu’il présente plus de 10 micro réveils nocturnes par heure en moyenne. Afin de poser un diagnostic, on considère qu’il existe une apnée lorsqu’il y a interruption de la respiration durant plus de dix secondes. Les hypopnées seront mises en évidence en mesurant la saturation du sang en oxygène durant le sommeil (lors d’une nuit passée soit à domicile soit dans notre centre dans le cadre d’une hospitalisation d’une nuit).

Les causes de l'apnée du sommeil

Les causes de l’Apnée du sommeil

Les raisons de ces apnées sont multiples:

Elles peuvent être “obstructives” (grosses amygdales, base de langue hypertrophiée et/ou surpoids) ou “centrales” (précisées au mieux par une polysomnographie)

Les conséquences de cette pathologie souvent méconnue peuvent être dramatiques car elle favorise des complications cardiovasculaires majeures (de type infarctus) ou neurologiques (AVC) y compris la nuit en plein sommeil, sans parler de l’endormissement au volant responsable de nombre d’accidents mortels.

A cela s’ajoutent les problèmes de couples découlent souvent de ronflements excessifs, de troubles de la libido et/ou de l’humeur par manque de sommeil réparateur.

SAOS EN ORL ET PNEUMOLOGIE

Historiquement parlant, le SAOS a été exploré conjointement par les pneumologues et les ORL car les voies aériennes supérieures sont incriminées dans la genèse des sites obstructifs comme l’hypertrophie des amygdales et de la base de langue particulièrement fréquente chez les patients en surpoids mais aussi parfois des anomalies des voies aériennes inférieures dans le cas de lésions trachéales et sous glottiques.

On recherchera également une anomalie de perméabilité des fosses nasales. Une fois ces causes anatomiques explorées, l’enregistrement du sommeil permettra d’éclairer le praticien sur les perspectives thérapeutiques à proposer afin de permettre au patient de retrouver un sommeil réparateur.

SAOS EN CARDIOLOGIE

La recherche d’un syndrome d’apnées du sommeil est préconisée en cas de troubles du rythme cardiaque: la prévalence du SAOS est en effet très fréquente chez les patients atteints de troubles aussi bien auriculaires que ventriculaires.

Le traitement de l’apnée du sommeil une fois détectée permet de mieux contrôler les arythmies et même dans certains cas de les supprimer. La polygraphie ventilatoire suffit la plupart du temps à poser le diagnostique, et si une indication d’appareillage nocturne (assistance respiratoire nocturne par PPC) est posé, le patientverra très rapidement ses problématiques s’améliorer notablement.

Le SAOS est particulièrement fréquent en cardiologie puisque 60% des patients porteurs d’une pacemaker présentent un SAOS même en l’absence de signes évidents.

Il est désormais établi que le SAOS est non seulement un facteur de risque de maladies cardio-vasculaires (infarctus..) mais aussi une cause fréquente d’hypertension artérielle, notamment dans les formes résistantes au traitement. Un fois traité le patient verra s’amoindrir les risques de comorbidité cardio-vasculaire.

SAOS EN OPHTALMOLOGIE

Le syndrome d’apnées de sommeil est associé à des pathologies ophtalmologiques diverses : la neuropathie optique ischémique, le glaucome à angle ouvert, l’œdème papillaire, et peut favoriser la choriorétinite séreuse centrale.

Il est égalemmenr associé à différentes atteintes oculaires potentiellement cécitantes. Le diagnostic doit être évoqué lors de la consultation et exploré dans le cadre d’un enregistrement polysomnographique nocturne.

Devant l’augmentation de la morbidité et de la mortalité chez les patients atteints de SAOS et l’efficacité sur le plan général du traitement par ventilation en pression positive continue, tout patient présentant une noiaa (Neuropathie optique ischémique antérieure aiguë) ou un GPn (glaucome à pression normale) devrait bénéficier d’un dépistage du SAOS.

SAOS ET SAC EN NEUROLOGIE

SAOS (Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil) et SAC (Syndrome d’Apnées centrales) 
Le syndrome d’apnées du sommeil est, du fait de la mauvaise oxygénation des tissus « nobles »,  un facteur aggravant des maladies neuro dégénératives suivantes:
  • Epilepsie
  • Maladie d’Alzheimer
  • Maladie de Parkinson
  • Sclérose en plaques
  • Encéphalites
  • AVC
  • Neuropathies périphériques
L‘origine de ces apnées est potentiellement double puisque le patient peut présenter un SAOS (Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil) et/ou présenter un SAC (Syndrome d’Apnées Centrales) qui, lorsque le patient souffre d’une anomalie de la commande de la respiration.

SAOS EN GERIATRIE

Chez ces patients, les chutes fréquentes et impromptues, les troubles cognitifs, les accidents vasculaires cérébraux, le glaucome notamment lorsqu’il est « à pression normale », ainsi que d’une façon générale les altérations de l’autonomie qui, bien que non spécifiques sont souvent associés à un SAOS chez le sujet âgé.

Le diagnostic est optimal lorsque le patient accepte les contraintes liées aux nombreux capteurs mis en place dans le cadre d’une polysomnographie qui pourra le cas échéant être remplacée par une simple polygraphie ventilatoire moins contraignante.

Il est à noter que le traitement par PPC est aussi bien toléré chez les patients âgés que chez les patients plus jeunes.

Enfin, le SAOS non traité chez le sujet âgé est responsable d’une augmentation de la consommation des médicaments à visée cardio-vasculaires et psychotropes.

SAOS EN DIABETOLOGIE / ENDOCRINOGIE

Dans le Diabète de type 2: les troubles du sommeil sont à surveiller car le SAOS augmente l’insulino résistance, ce qui influence notablement l’équilibre du diabète.

Par ailleurs, le SAOS ayant pour principale conséquence d’induire une hypertension artérielle, il est impérieux de le traiter car le contrôle de la tension artérielle est très important afin d’éviter les complications rétiniennes, rénales et cardio-vasculaires du diabète.

Dans le Diabète de type 1: le SAOS est nettement plus fréquent que dans la population normale puisque 16% des patients en sont atteints.

Ceci est particulièrement vrai chez les patients dont la durée d’évolution du diabète est la plus longue, ainsi que chez ceux présentant des complications dégénératives telles que rétinopathie, néphropathie, neuropathie périphérique, maladies cardio-vasculaires (hypertension artérielle, coronaropathie, athérome).

Chez les personnes non diabétiques il est particulièrement intéressant de noter que le SAOS est un facteur de risque déclencheur du diabète. En effet les apnées provoquant une baisse du taux d’oxygène dans le sang, ceci a pour conséquence d’entrainer une diminution de la tolérance au glucose et de l’efficacité de l’insuline.

Il est à noter que certaines pathologies endocrines sont fréquemment associées à un SAOS comme l’acromégalie du fait des anomalies morphologiques cranofaciales, le syndrome de Cushing par répartition des graisses au niveau du cou et l’hyperthyroïdie par surcharge pondérale.

SAOS EN PEDIATRIE

On parle de SAOS chez l’enfant quand le score d’apnées est égal ou supérieur à un par heure. On peut le suspecter chez un enfant qui se réveille fatigué, parfois avec des céphalées, très souvent présent chez les enfants souffrant d’énurésie, de manque de concentration, de retard d’apprentissage, de retard de croissance.
Parfois au contraire il s’agit d’enfants souffrant d’hyperactivité, de troubles de l’humeur tels que colère et agressivité. Ce syndrome d’apnées du sommeil peut être particulièrement grave chez les très jeunes enfants qui peuvent développer un déficit neuro cognitif et/ou un dysfonctionnement pulmonaire.
Les causes les plus fréquentes qui sont détectables dans le cadre d’une consultation ORL sont:
  • L’hypertrophie des organes lymphoïdes (amygdales et végétations)
  • Le dysmorphisme maxillaire (rétrusion ou divergence mandibulaire, palais étroit ou ogival, malocclusion dentaire, base de langue très postérieure)
  • L’étroitesse des fosses nasales
Le traitement peut aller de la simple adéno-amygdalectomie ou d’une réduction amygdalienne laissant en place une partie du tissu lymphoïde ou nécessiter une chirurgie maxillaire plus complexe dans les formes sévères.

SAOS EN PSYCHIATRIE

Cette piste est à explorer en cas de troubles cognitifs notamment de la mémoire, de la concentration, d’anxiété pathologique, de chutes répétées et / ou de somnolence diurne.

Certaines dépressions et certains troubles de l’humeur sont directement liés au manque de sommeil, le SAOS entrainant une hypoxémie intermittente nocturne et une diminution du débit sanguin cérébral avec des micro réveils fréquents. 25% des patients âgés et 48% des patients déments seraient concernés.

DOCTEUR ALAIN de WAELE

  • OTO-RINO-LARYNGOLOGISTE
  • Ancien interne des hôpitaux
  • Ancien assistant des hôpitaux
  • CHIRURGIE DU RONFLEMENT
  • CHIRURGIE ENDO-NASALE
  • CHIRURGIE CERVICO-FACIALE
  • CHIRURGIE DE LA SURDITE
  • CHIRURGIE PLASTIQUE DE LA FACE
  • CHIRURGIE DES CANCERS ORL

Vous souhaitez vous faire dépister ?

color
https://depistage-apnees-du-sommeil.fr/wp-content/themes/hazel/
https://depistage-apnees-du-sommeil.fr/
#c1c1c1
style1
paged
Loading posts...
/home/audouix/www/front/depistage-apnees-du-sommeil/
#
off
none
loading
#
Sort Gallery
off
off
off
off